Avantages du vaporisateur de CBD.

L’invention du vaporisateur électronique est attribuée au célèbre chamane Cherokee Bill Alamo qui voulait inventer le calumet 3.0 dans les années 90. Par la suite les ingénieurs Storz & Bickel vont prendre le relais et révolutionner le monde de la phytothérapie et du cannabis avec leur modèle Volcano. A partir du début des années 2000 ce mode de consommation rencontre un franc succès à la fois auprès des coffee shops haut de gamme en Hollande mais aussi dans le domaine du cannabis thérapeutique aux Etats-Unis en particulier. Nous allons voir à quoi est du ce succès et quels avantages procure ce nouveau mode de consommation.

Définition et histoire de la vaporisation.

Nous n’avons rien inventé. Pour le comprendre il faut d’abord s’attarder sur la définition de ce qu’est la vaporisation. La vaporisation « consiste à chauffer des extraits de plantes en dessous de la température de combustion dans le but d’en extraire leurs principes actifs. » Les civilisations anciennes avaient bien assimilé le potentiel de la phytothérapie, c’est pourquoi le principe de la fumigation a été inventé dès l’Egypte antique et de nombreux autres peuples l’ont utilisée à travers l’histoire, comme les Scythes par exemple. Chez les Egyptiens la fumigation était utilisée principalement dans un contexte religieux, dans le but de « se rapprocher des dieux » mais aussi à des fins thérapeutiques et pour des raisons d’hygiène. Le principe était simple, des pierres étaient chauffées à blanc puis on y déposait les plantes médicinales afin d’en inhaler les vapeurs. Durant le 20eme siècle, comme mentionné en introduction, ce mode d’administration a été repris et modernisé grâce au vaporisateur électronique.

Pourquoi la vaporisation est la meilleure solution pour consommer votre CBD ?

Il existe de multiples modes de consommation du CBD, les plus connus sont l’inhalation, la prise sublinguale, l’infusion ou bien l’ingestion. Chaque mode est rattaché à un produit spécifique, l’huile se prend en général sous la langue, l’ingestion se fera avec des pâtisseries ou bien des bonbons, l’infusion grâce à une matière grasse chauffée telle que le lait entier. L’inhalation se rattache à la fleur et à la résine qui sont en général fumées. Cependant cette méthode pause un grave problème pour notre santé car la combustion est cancérigène. C’est donc prioritairement à ce niveau que la vaporisation va représenter un gros avantage. Pour préserver votre système respiratoire il est fortement déconseillé de fumer le CBD, il est bien plus prudent et confortable de l’inhaler même si cela représente un petit investissement au départ. Mais vaporiser n’est pas seulement plus intéressant pour des raisons de santé, d’autres éléments pèsent dans la balance.

Nous allons ici aborder un concept clé dans la consommation de CBD, il s’agit de la biodisponibilité. La biodisponibilité c’est la rapidité et l’efficacité avec laquelle un principe actif atteint le système sanguin en gardant au maximum ses propriétés originelles. Dans le cas de l’huile il est conseillé de déposer quelques gouttes sous la langue sans déglutir pendant environ 30 secondes car c’est l’endroit où les vaisseaux sanguins sont les plus présents. Ceci permettra aux principes actifs d’être absorbés rapidement sans trop d’altérations. Cette méthode procure une biodisponibilité d’environ 50%. Au contraire la digestion dégrade ou bien altère de nombreux principes actifs. On considère que cette méthode offre une biodisponibilité d’environ 12%. Dans le cas du THC la digestion pourrait transformer le Δ9-tétrahydrocannabinol en 11-Hydroxy-Δ9-tétrahydrocannabinol. Celui-ci aurait un effet psychoactif encore plus fort augmentant le risque de Bad trip.  Le mode de consommation qui permet la meilleure efficacité est l’inhalation avec un taux oscillant autour de 70%. Tout d’abord il est sûr car on absorbe de la vapeur et non de la fumée. De plus en transitant directement par les poumons les principes actifs atteignent très rapidement le système sanguin sans être trop dégradés. Le vaporisateur permet donc de maximiser les effets de vos prises mais il possède encore un autre avantage : il préserve la molécule de CBD.

Les principes actifs du CBD ne sont libérés qu’à partir d’un certain degré de chauffe et l’on peut maximiser leurs principes actifs sans les dégrader en restant dans une certaine fourchette de températures. Il en va de même pour les autres cannabinoïdes et les autres plantes médicinales. Au-delà de votre santé, la combustion dégrade de nombreux principes actifs et réduit les bénéfices de l’inhalation. Prenons l’exemple du CBD, pour être sublimé il doit être chauffé dans une fourchette comprise entre 160° et 180°. Cela permettra à la fois d’augmenter l’efficacité de la prise en préservant les molécules, mais cela préservera aussi les terpènes et vous permettra d’obtenir une meilleure expérience gustative. Nous sommes aujourd’hui capables de dresser un tableau précis des températures d’ébullition idéales pour chacun des constituants présents dans le cannabis. Il est donc possible, en modifiant précisément la température de chauffe de votre vapo, de cibler les éléments précis que vous souhaitez inhaler.

L’avis d’UncleWeed.

La vaporisation présente de très nombreux avantages : elle est plus sûre, elle préserve les principes actifs et permet d’obtenir une meilleure biodisponibilité donc des effets plus puissants. Selon nous c’est la meilleure voie pour consommer du CBD c’est pourquoi nous vous proposons les produits de la marque Storz & Bickel à l’origine de l’invention du vaporisateur électronique Volcano considéré aujourd’hui comme une icône indétrônable.