Beurre de CBD : la recette des tontons.

Il faut être clair, le beurre et la cuisine française sont indissociables, il n’y a qu’à regarder un épisode de top chef pour s’en persuader. Pour eux une noisette de beurre c’est la plaquette de 250 grammes. Mais attention ici il n’est pas question de santé, de détente ou de régime alimentaire équilibré, ici il est question de goût et comme le dirait Cyril il faut que ce soit bien gourmand!

Donc du moment que l’on sait intégrer le CBD au beurre on pourra le manger un peu à toutes les sauces que ce soit salé ou sucré. Nous sommes plutôt adeptes du sucré et c’est pourquoi après l’explication de la méthode pour faire du beurre viendra la recette secrète du gâteau marbré au chocolat. C’est toujours sympathique d’arriver à un anniversaire avec son petit marbré au cannabidiol, ça émoustille les papilles et ça détend.

Mais que faut-il pour faire un bon beurre ?

Et bien tout d’abord il vous faudra une bonne dose de patience, car faire du beurre c’est un peu comme faire la bouillabaisse, il faut cuire à feu très doux le plus longtemps possible. Dans un cas cela sert à faire ressortir le goût et dans un autre cela sert à libérer tous les principes actifs contenus dans les feuilles ou dans les fleurs.

Après la patience il vous faudra une bonne organisation, comptez au minimum trois heures de cuisson. Cela signifie qu’une partie de votre cuisine sera mobilisée et que les effluves vont fortement émaner pendant  tout ce temps. On espère que votre système d’extraction est encore efficace et que vos voisins sont plutôt ouverts d’esprit.

Plus concrètement vous devrez vous munir des éléments suivants :

- 125g de CBD (mélange de fleurs + trim)
- 250g de beurre doux bio
- Une grande casserole
- Une sonde thermique (très utile cela ne coûte budget environ 10 euros)
-Une cuillère de cuisine
-Une spatule en silicone
- Une écumoire
- De l’eau
- Un torchon
- Un grand saladier
- Gants ménagers épais

Comprendre le processus chimique pour bien réussir ma recette.

Avant de vous mettre aux fourneaux il est indispensable de  bien comprendre pourquoi vous allez réaliser chacune de ces étapes avant de pouvoir tranquillement déguster vos aliments. Cela vous évitera de commettre des erreurs et d’être déçu du résultat final.

Au départ les cannabinoïdes sont présents dans la plante sous forme acide : CBGA, CBNA, CBDA etc… A ce stade les molécules n’ont pas libéré leurs principes actifs et elles sont par conséquent sans effet sur notre organisme. Par exemple, le fait de manger une fleur à l’état brut n’aura pas d’intérêt en soi.

Pour pouvoir libérer les cannabinoïdes et activer leurs propriétés il va falloir les chauffer. C’est ce qu’on appelle le processus de décarboxylation. C’est tout simplement le processus qui s’opère lorsque vous utilisez un vaporisateur. La fleur est chauffée à une certaine température qui va permettre d’activer les cannabinoïdes et donc provoquer un effet sur l’organisme. Il est donc possible de mettre des fleurs au four pendant 30 minutes à 100 degrés  pour passer du CBDA au CBD. Vous pourrez alors utiliser cette poudre pour assaisonner vos plats par exemple.

Autre spécificité des cannabinoïdes c’est qu’ils sont liposolubles. Cela signifie qu’il vont se fixer sur des éléments gras uniquement. Pour pouvoir bien capter et concentrer les molécules il vous faudra utiliser un élément gras. Exemple : lorsque vous réalisez une infusion, utiliser de l’eau ne sera pas efficace, il vous faudra utiliser du lait entier pour pouvoir profiter pleinement des propriétés de votre CBD. Nous conseillons le lait entier car il contient plus de lipides.

En conclusion, pour pouvoir activer les cannabinoïdes il faut les chauffer et les mettre en contact avec un élément gras pour pouvoir les fixer.

Le beurre des tontons.

Avant de commencer vous allez préchauffer votre four à 100°.  Disposez ensuite vos 125g de fleurs et trim  dans un grand plat et mettez au four pendant 30 minutes.

Une fois les 30 minutes écoulées votre processus de décarboxylation est bien entamé. Si vous avez le temps et la patience grindez la totalité des fleurs + trim.

Disposez ensuite les fleurs broyées dans une grande casserole antiadhésive (assez grande pour être sûr que ça ne débordera pas pendant l’action) et ajoutez une bonne quantité d’eau jusqu’à ce que les fleurs soient entièrement immergées. Mieux vaut trop que pas assez car l’eau va rapidement s’évaporer. Il faudra certainement en ajouter par la suite…

Commencez à chauffer à feu doux et ajoutez votre beurre par-dessus le tout. Plongez la sonde en mettant l’alarme à 90° maximum.  C’est là toute la subtilité, il faut chauffer mais pas trop fort pour ne pas endommager les molécules. Ne dépassez pas les 90°.

Utilisez la cuillère pour touiller de temps en temps.

Surveillez l’eau et ajouter en autant de fois que nécessaire en fonction du temps de cuisson choisi pour compenser l’eau évaporée, toujours garder la mixture immergée.

En fonction de la concentration que vous recherchez vous pouvez cuisiner le tout entre 3 et 12 heures pour les plus motivés.

Ca y est vous avez enfin réussi à empester la cuisine de mamie il faut maintenant filtrer. Enfilez vos gants, pour éviter ton risque de brûlures graves. N’oubliez pas que chaleur et matières grasses ne font pas bon ménage, soyez donc toujours prudents lors de cette étape. Prenez votre saladier de préférence en métal et utiliser votre torchon comme un filtre. Passer la soupe délicatement sans en faire tomber à coté. Une fois que tout le liquide sera passé, il vous faudra presser le résidu végétal dans votre torchon pour extraire le reste de beurre emprisonné. Compressez au maximum votre torchon jusqu’à ce que plus rien ne sorte. Utilisez la spatule en silicone pour bien racler le fond de la casserole et ainsi ne pas en perdre une seule goutte.

Laissez ensuite reposer ce mélange d’eau et de beurre verdâtre. Au plus il est vert au mieux c’est…

Une fois que la température est bien retombée, mettez au frigo jusqu’au lendemain. Nous vous conseillons un saladier en métal pour améliorer la prise au froid.

Le lendemain récupérez le beurre qui est remonté à la surface et s’est solidifié grâce au froid. Utilisez l’écumoire pour ne rien gaspiller.

Maintenant vous pouvez soit filmer et réserver au congélateur pour plus tard, le beurre peut se garder environ un an. Soit directement l’utiliser pour réaliser vos recettes préférées.

Le marbré au chocolat des tontons.

Ingrédients pour 4 à 5 gourmands :

-125g de beurre de CBD
-125g  de farine
- x5 œufs bios
-125g de sucre
-125g de chocolat noir
-1 sachet de levure

-1 sachet de sucre vanillé

Etape 1 :

Préchauffez votre four à 180°. On va commencer par battre les jaunes de 4 œufs avec le sucre jusqu’à ce que la préparation soit bien éclaircie. Réservez les blancs pour l’étape 4.

Etape 2 :

Incorporez l’œuf  entier restant à votre préparation. Puis la farine et le beurre que vous aurez respectivement tamisé et fait fondre doucement. Mélangez le tout le tout en y ajoutant le sachet de levure.

Etape 3 :

Vous allez maintenant diviser votre pâte dans deux récipients distincts. D’un coté vous allez incorporer le sucre vanillé et de l’autre le chocolat noir que vous aurez auparavant bien pensé à faire fondre au bain marie.

Etape 4 :

Il est temps de vous faire les bras, montez les blancs en neige et incorporez très délicatement et de manière proportionnelle à chacune des deux préparations. Il faut que le résultat ait un aspect bien mousseux.

Etape 5 :

On va maintenant beurrer le moule avec notre super beurre de CBD, soyez toujours généreux avec le beurre. Exprimez maintenant votre coté artistique en déposant alternativement des couches de préparation vanillée puis chocolatée.

Enfournez le tout  à 180° et c’est parti pour 35 minutes plus ou moins donc n’hésitez pas à enfoncer la lame d’un couteau pour être sur de la cuisson. En général dés que le couteau ressort propre vous pouvez arrêter.

Si votre beurre ainsi que votre marbré sont réussis c’est la détente assurée à chaque bouchées. L’intérêt du marbré au chocolat est double, si il est réussi, il est en général bien souple et facile à manger de plus les notes de chocolat noir viendront masquer le coté végétal du CBD.