Vertus du CBD :<br>le vrai du faux

La popularité du CBD n’a cessé de croître ces dernières années tant au niveau du cannabis bien-être que de l’usage thérapeutique. Découvert en 1940 mais popularisé et étudié plus en profondeur autour des années 1960 par le chercheur israélien Raphael Mechoulam il est maintenant entré dans les mœurs. Un comité d’experts de l’Organisation mondiale de la santé réuni en 2017 a conclu que le CBD « ne créait pas de dépendances ou d’effets indésirables et présentait des potentiels thérapeutiques importants dans différents domaines tels que le traitement d’Alzheimer, de Parkinson, des douleurs chroniques, de l’anxiété… » Nous allons ici nous intéresser aux effets du CBD en décrivant d’abord comment il agit sur notre corps, nous verrons quelles sont ses propriétés avérées et celles pour lesquelles les études doivent être approfondies nous verrons quel CBD acheter pour profiter des ses bienfaits.

Comment fonctionne le CBD ?

Le CBD ou cannabidiol est un cannabinoïde comme il en existe des centaines dans le cannabis Sativa L. Au même titre que le THC on le considère comme un cannabinoïde majeur car il est présent dans des proportions importantes au sein de la plante. Cependant contrairement au THC celui-ci est légal car il ne provoque pas d’effets psychotropes ou intoxicants.

Les cannabinoïdes agissent sur notre corps grâce à un vaste réseau de récepteurs appelé le système endocannabinoïde (SEC). Celui-ci influence un certain nombre de fonctions physiologiques de première importance contribuant à notre équilibre général ou homéostasie (gestion du poids, de la température corporelle, du rythme cardiaque, du sommeil, contrôle des émotions, plasticité neuronale…). Les récepteurs nommés CB1 ou CB2 sont principalement situés dans le système nerveux central, périphérique ainsi que dans différentes parties du système immunitaire. Autant dire qu’ils sont présents dans à peu près toutes les cellules de notre corps.  Les cannabinoïdes peuvent être produits en interne on parle alors d’endocannabinoïdes (anandamide/2-AG) ou ils peuvent venir de l’extérieur, principalement du Cannabis Sativa L et on parlera à ce moment là de phytocannabinoïdes. Les cannabinoïdes vont agir comme des clefs sur les récepteurs CB1 et CB2 qui peuvent eux être vus comme des serrures. Lorsqu’un récepteur est déverrouillé par un cannabinoïde cela provoque une réaction biologique. Exemple : le THC au contact des récepteurs CB1 situés dans le cerveau va provoquer un effet planant qui est bien connu de tous, le rendant illégal dans de nombreux pays. Le CBD va agir lui indirectement en particulier sur les récepteurs CB2 en régulant l’apport d’endocannabinoïdes là où ils sont les plus utiles. Exemple : en réponse à une sensation de stress il va ralentir la dégradation de l’anandamide par les enzymes FAAH pour prolonger la sensation de détente et de relaxation. Des découvertes récentes tendent à prouver que le système endocannabinoïde est beaucoup plus vaste que celui déjà mis à jour, on parle de système endocannabinoïde-like.

Le CBD aurait aussi une influence plus directe sur d’autres systèmes particulièrement importants tel que le système sérotoninergique, le système vanilloïde et dopaminergique. Cette influence pourrait avoir des répercutions multiples sur d’autres fonctions physiologiques majeures telles que l’humeur, le sommeil, le rapport à la douleur.

Avant de décrire les effets potentiels ou avérés du CBD il est très important de souligner que la recherche scientifique a largement été retardée par une longue période de prohibition et de diabolisation. Pour pouvoir effectuer leurs expérimentations de nombreux chercheurs se sont souvent mis dans des situations à la limite de la légalité comme l’illustre l’histoire du maestro Raphael Mechoulam. Malgré une ouverture croissante de tels blocages existent toujours ce qui ralentit largement les progrès de la science en la matière. Le dogmatisme de certains Etats est un véritable frein au bon déroulement des expérimentations. En dépit du rattrapage actuel lié à la légalisation (thérapeutique/récréatif) dans de nombreux pays progressistes, les preuves scientifiques manquent et la plupart des études n’en sont qu’à un stade préclinique c'est-à-dire au stade de simples tests sur des animaux ou bien sur des cellules. Il est aussi important de noter que la plupart des études ont été réalisées principalement sur le THC. La communauté scientifique ne s’est que récemment penchée sur le cas des autres cannabinoïdes tels que le CBG, le CBN, le CBD, le HHC et autres. Les études sont donc relativement récentes et manquent de rigueur scientifique, de contrôle, la taille des échantillons est trop souvent limitée et l’absence de tests placebo ne permettent pas de tirer de conclusions définitives sur les résultats obtenus. Les études scientifiques actuelles se basent principalement sur le fait que le CBD atteint de nombreuses cibles biologiques dans le corps mais cela n’est pas suffisant. C’est la raison pour laquelle nous ne pouvons prétendre que le CBD aurait des vertus thérapeutiques et il est important de souligner que le CBD ne doit pour l’heure surtout pas être considéré comme un médicament mais plutôt comme un complément alimentaire. Il est important de bien comprendre qu’il ne doit pas se substituer à des traitements médicaux éprouvés et qu’il est indispensable de demander l’avis de son médecin avant de commencer à l’utiliser. Nous allons maintenant voir ensemble quelles sont les propriétés avérées ou potentielles du CBD.

Quelles seraient les principales vertus du CBD ?

En conclusion, pour ce qui concerne le cannabis bien-être et le soulagement de symptômes légers, le CBD peut agir efficacement sur le traitement à court terme du stress et de la nervosité mais aussi en tant qu’anti-inflammatoire. Il n'y a ce pendant pas suffisamment de preuves scientifiques ou cliniques pour appuyer ou réfuter l'utilisation à court terme de produits à base de CBD pour favoriser le sommeil ou soulager les douleurs légères.

En ce qui concerne l’usage thérapeutique du CBD, les preuves de son efficacité sur certains types d’épilepsies ou bien sur le traitement des spasmes musculaires liés à la sclérose en plaque sont étayées par des études scientifiques solides et des médicaments ont déjà été mis au point et validés (Epidiolex, Sativex). Cependant des études supplémentaires sont nécessaires afin de confirmer et de comprendre ses possibles mécanismes d’action en tant que neuroprotecteur, antipsychotique, substitut efficace aux comportements addictifs, palliatif à la douleur ou bien dans le traitement de certains symptômes en oncologie. C’est tout l’enjeu des expérimentations en cours sur le cannabis thérapeutique.

En attendant le CBD ne doit surtout pas être considéré comme un médicament et l’avis d’un médecin reste souvent indispensable avant de commencer une cure. Il est important de garder à l’esprit qu’il y a des risques d’interactions avec certains médicaments (épilepsie, immunosuppresseurs, anticoagulants) et qu’il peut poser des problèmes aux personnes rencontrant des troubles liés au foie. De plus la précaution impose de ne pas utiliser ce complément alimentaire durant la grossesse, l’état de nos connaissances sur le sujet étant limité. Enfin il est important de rappeler que même en respectant le taux de THC <0,2% le risque d’être positif lors d’un dépistage du type contrôle routier n’est pas exclus.

Quel CBD acheter pour profiter au maximum de ses bienfaits ?

Le CBD peut prendre de multiples formes : huiles, fleurs, résines, infusions. Chacun de ces modes de consommation va avoir des avantages, tout dépend de l’usage que l’on veut faire du CBD et ce que l’on recherche en termes d’effets. Mais c’est aussi une question de goût et d’habitude. Ce que l’on peut dire sur ces différentes méthodes c’est qu’elles auront chacune une biodisponibilité différente. La biodisponibilité c’est la vitesse à laquelle les principes actifs transitent dans le sang sans dégradation de leurs propriétés. En gros cela correspond à la rapidité d’action et à la puissance des effets que la prise va procurer.

La meilleure biodisponibilité est obtenue grâce à la vaporisation l’effet est immédiat, il va durer de 2 à 3 heures et il va permettre de conserver un maximum de principes actifs à condition que la vaporisation soit réalisée à la bonne température. Pour le CBD on considère que la température de vaporisation doit être comprise entre 160° et 180°.

L’utilisation de l’huile vient juste derrière en termes d’efficacité. Il est cependant très important de prendre les gouttes sous la langue sans déglutir pendant au moins 30 secondes. Pourquoi sous la langue ? Car c’est une partie de notre corps qui est fortement vascularisée ce qui va permettre aux principes actifs de passer directement dans notre sang avec un minimum de dégradations. En général les effets apparaissent autour de 10 à 15 minutes avec une durée d’action identique à la vaporisation. L’avantage principal de l’utilisation de l’huile est aussi de pouvoir doser ses prises avec précision. Exemple : avec un flacon de 10ml d’huile de CBD 10% on va pouvoir savoir exactement la dose administrée par goutte. Sachant qu’un flacon de ce type contient en tout 1000mg de CBD et environ 200 gouttes, chaque goutte sera dosée à 5mg. Donc en fonction de son poids et de sa tolérance on va pouvoir définir une posologie précise. Si je fais 75kg et que je souhaite réaliser une cure de puissance moyenne car je suis dans une période de stress intense je vais prendre environ 45mg de CBD/jour soit 3 gouttes d’huile de CBD 10% matin/midi et soir. Retrouvez toutes les explications concernant la posologie de l’huile de CBD dans cet article.

Enfin dernière méthode : l’ingestion qui peut se faire sous forme d’infusion, de produit alimentaire ou bien de gélule. Cette méthode est celle qui offre la biodisponibilité la plus faible car la digestion prend du temps et qu’elle a tendance à dégrader les principes actifs. L’effet sera long à venir, environ 1 heure après la prise, il sera moins intense mais durera plus longtemps (en moyenne de 3 à 6 heures).

Pourquoi acheter son CBD chez Uncleweed ?

C’est une question importante car aujourd’hui comme tout le monde le sait les magasins de CBD pullulent et on voit tout et n’importe quoi sur le marché. Chez Uncleweed nous avons fait le choix de la qualité en proposant moins de gammes de produits mais avec plus de qualité. Nous vous garantissons des produits 100% naturels, des fleurs de CBD cultivées sans pesticides et surtout sans vaporisations de terpènes ou de CBD liquide. Nos taux de CBD sont cohérents et respectent les proportions que l’on retrouve naturellement dans la plante. Pour être plus précis, la balance THC/CBD est de 1/25 donc avec un taux légal de THC de 0,2% on doit obtenir un taux maximum de CBD de 4 à 5% (0,2x25=5%). Posez-vous les bonnes questions lorsque vous voyez des taux de CBD de 15 ou 20%...

Nous avons choisi d’être transparents, vous retrouverez donc sur chacune de nos fiches produits le nom de nos fournisseurs ainsi que les analyses avec le taux exact de CBD par variété, le nom du phénotype et les analyses pesticides et métaux lourds.

Nos huiles sont produites par des leaders du marché qui utilisent les meilleures techniques et notamment l’extraction au CO2 supercritique avec des fleurs de CBD respectant les modes de culture de l’agriculture biologique.

En choisissant notre marque vous êtes sur d’acheter des produit au CBD respectueux de l’environnement que ce soit par les modes de culture ou bien par le choix des emballages 100% compostables et ecofriendly. Vous aurez aussi le choix du prix puisque nous avons du CBD pas cher comme notre trim qui est aux environ d’1 euro le gramme ou nos variétés outdoor que vous pourrez trouver autour de 5 euros le gramme. Mais vous pourrez aussi trouver du CBD Indoor premium et des génétiques de haute qualité autour de 9 à 10 euros le gramme. Nos livraisons sont parmi les moins chères du marché et notre service client sera toujours à votre écoute si besoin.